Exposition photos
Du Dimanche 07 au Vendredi 12 Août
Chapiteau La Toussuire 10h-22h

Tout au long de la semaine, sous le chapiteau du village du festival, chacun pourra apprécier le travail de plusieurs photographes.

Une autre façon de faire vivre le spectacle le cirque ainsi que de mettre en lumière des morceaux de vie, une autre manière de transmettre et de partager.

Chacun, avec son regard et au travers de son objectif nous parle de ce qui l'entoure.

Zoom spécial sur le darkroom project.

L'invité de cette année : L'abris des regards, par geoffrey Serguier.

Merci à eux pour ces instants figés...

L'invité : L'abris des regards
Geoffrey Serguier

L’Abri de nos regards est un travail photographique sur les sans-abris réalisé dans les trois plus grandes villes de France : Paris, Marseille et Lyon.

Ici, j’invite le visiteur à lire le récit de chaque personne rencontrée dans la rue pour saisir toute leur humanité, toute leur force.

Je veux montrer à travers chaque portrait photo à quel point leur environnement de vie les contraint, à quel point il ne correspond pas à la personne qu’ils sont.

Porter un regard d’humain à humain est essentiel, avant que la rue n’efface tout, que les villes et leurs mobiliers hostiles les poussent à survivre encore un peu plus loin.

Parce que la considération devient un des premiers pas pour recréer du lien social, reprendre confiance en soi quand la rue déshumanise et dévore la dignité de ceux qui l’habitent.

A noter : Dimanche 07 et Vendredi 12 Août, 18h visite guidée de l'expo

expo photo - l'invité.jpg
 

Zoom Spécial : Darkroom Project

Au sein du projet DARKROOM, initié par l'artiste syrien Serest Salih, lui-même réfugié, Les photographes en herbe de l'école de cirque social Sirkhane apprennent les bases de la composition et des arts visuels et comment développer, imprimer et obtenir des résultats avec leur propre art.

 

Les enfants sont encouragés à prendre des photos de leur propre environnement et à capturer l'innocence et la beauté de leur propre vie. 

PHOTO-ToT-MAR-2125-20190123-EY-BW.jpg

Le Festival au fil du temps

Une autre façon de faire vivre le spectacle, une autre manière de transmettre et de partager.

Chacun, avec son regard et au travers de son objectif nous parle de quelques instants du Festival depuis ses débuts en 2016

Tendus et sérieux avant le spectacle, sereins et joueurs loin des projecteurs. Ici, le collectif Klak Stories for Artists raconte comment les artistes du "Spectacle est dans la rue" vivent pendant la semaine du Festival.

expo festival au fil du temps.jpg

Les photographes
 

Geoffrey Serguier

Geoffrey Serguier est photographe autodidacte. Particulièrement sensible à cette cause sociale, il choisit de passer par le biais de lécrit et de la photographie pour porter un regard différent sur les sans-abris et changer les mentalités autour de ce sujet.

geoffrey_edited.jpg

Serbest Salih

Né à Alep, en Syrie, il travail sur la photographie indépendante. Depuis 2014, il a participé à de nombreux projets au sein d'ONG. Il a un rôle actif dans la mise en place et la gestion du projet Darkroom, à Mardin (Turquie). Avec ce projet, il a permis à de nombreux enfants locaux et réfugiés de rencontrer la photo. Il organise de nombreuses expositions avec des photos prises par des enfants.  Il croit à ce projet qui défend les droits des enfants leur créer un monde, des liens d'amitié  et leur permet de découvrir leurs talents.

sirkhane2.jpg

Domenico Conte

Photographe italien, spécialisé et passionné par les arts de la rue. Son travail de photographe se dirige vers les artistes, pas seulement ce qu'ils sont sur scène, mais aussi l'avant et l'après d'un spectacle et quel être humain se cache derrière l'artiste.

75 DSC_5334.jpg

Laure Néron

La photographie c’est montrer sa vision du monde qu’il s’agisse de révéler la beauté d’une araignée (si,si !) ou de saisir l’insolite ou l’émotion d’une situation. C’est aussi une capture de l’éphémère, de ces moments qui ne seront jamais identiques, jamais reproductibles.

laure.jpg

Régis Moalic

La photo est une passion, la montagne aussi. Ce pourquoi Régis Moalic, présent à chaque édition du festival, prend plaisir à figer quelques instants de chaque spectacles pour ensuite nous les partager

regis.jpg